coach sportif sportiforme à domicile Poitiers

Bien s’hydrater à l’effort

Publié par Maxime Poirault le 1 juin 2017

Bien s’hydrater à l’effort

La pratique d’une activité physique augmente les pertes hydriques que l’on constate par la transpiration et la sudation, c’est pourquoi il est important d’assurer un bon équilibre hydrique.

Il est donc très important de commencer à boire bien avant que l’on ressente la sensation de soif !

Quelques effets de la déshydratation :

  • Température corporelle qui augmente
  • Sensation de malaise, maux de tête, vertiges
  • Difficulté de concentration
  • Diminution de la qualité de l’effort, des performances

A savoir : L’eau représente entre 60 et 70% de notre corps. Une déshydratation d’environ 2% de perte d’eau s’accompagne d’une baisse de 20% des performances sportives !

Comment s’hydrater à l’effort ?

Boire avant, pendant et après l’effort.

  • Il faut anticiper et boire de l’eau plate le plus souvent 2 heures avant l’effort (surtout lorsqu’il fait chaud).
  • Pendant l’effort il est conseillé au sportif de boire toute les 20 minutes un à deux verres d’eau, soit environ 200 ml, afin de maintenir un bon niveau d’aptitude physique.

Attention à ne pas boire une eau trop froide qui peut provoquer des crampes d’estomac, diarrhées (température idéale est entre 8 et 13°).

Dans la plupart des cas, l’eau gazeuse avant et pendant l’effort est déconseillée, la tolérance gastrique est la même mais l’eau trop gazeuse peut provoquer des troubles gastriques gênant l’effort physique.

  • Après l’effort, l’apport en eau peut se faire sans modération afin d’avoir une bonne récupération.

En conclusion, la sensation de soif est un mauvais indicateur de besoin. Il faut boire avant d’avoir soif. L’apport hydrique commence avant l’effort et se poursuit régulièrement pendant et après.

Bon apport hydrique = prévention contre la déshydratation = meilleure performances sportives !